Je suis amaxophobe.

Hello,

Me voilà de retour avec un article humeur ! Ca faisait longtemps… Ca fait longtemps surtout que je voulais écrire cet article, parce que j’en ai besoin d’un côté, mais aussi parce que j’ai échangé avec pas mal d’entre vous sur instagram qui ont également cette peur, voire cette phobie comme moi. Je suis amaxophobe, ce qui signifie que j’ai peur de la conduite, de la route. C’est une peur qui est parfois voire souvent incomprise par les gens qui m’entourent, mais c’est réellement une peur irrationnelle. Cette phobie est apparue il y a maintenant 7 ans, suite à un choc post-traumatique dû à un accident de voiture… Moi qui adorait conduire à l’époque, ça n’a pas duré bien longtemps. Etant conductrice dans cet accident, mon entourage m’avait forcé à reconduire le plus vite possible pour ne pas avoir trop peur. Quelques temps après, cette peur avait disparu, j’aimais conduire, je faisais des longs trajets sans avoir peur, je me sentais bien. Pourtant quelques années après, sans explications ou raisons évidentes, la phobie m’est tombée dessus sans prévenir. Ca a commencé par l’autoroute ou les voies rapides. Je ne pouvais plus du tout conduire, je trouvais des excuses pour que quelqu’un conduise à ma place. J’étais dépendante. Puis, ça a empiré. Je commençais à avoir peur de conduire sur n’importe quelle route, même le petit trajet était une horreur pour moi. Une angoisse ingérable. Je cherchais n’importe quelle excuse possible, lorsque j’avais besoin d’aller en quelque part, pour qu’on me conduise. C’était vraiment handicapant.

Il y a bientôt un an, j’ai trouvé un travail et du coup je n’avais plus le choix. J’ai du me trouver une voiture, et me faire à l’idée de conduire tous les jours, seule, au travail. Au début, ce n’était même pas le stresse d’un nouveau job qui me pesait, mais l’angoisse de faire 20km. (Petite précision : sur ce trajet il y a une parcelle de voie rapide que je ne peux pas prendre par blocage, par chance il existe une deuxième route que je prend toujours aujourd’hui). Petit à petit, j’ai prit mes marques, à calmer mes angoisses, à prendre connaissance de la route et du trajet. Je me suis familiarisée avec ma voiture, je me suis achetée des CD qui me plaisent… et après j’étais quasiment totalement à l’aise avec la conduite. Je réussissais même à rentrer la nuit chez moi, avec un peu de stresse, mais je réussissais. J’étais capable. Et pour le coup vraiment fière de moi. (Il faut apprendre à se féliciter de ces petites victoires, c’est important). Je restais quand même méfiante des gens avec qui je montais dont je ne connais pas la conduite, je me forçais à faire confiance, à me dire que tout allait bien, je prenais même des covoiturage (oui oui, et c’était pas la joie intérieurement).

Malheureusement, j’ai eu un deuxième accident important cet été, en tant que passagère cette fois. Encore plus traumatisant selon moi, parce que contrairement au premier où j’avais perdu connaissance, là j’étais consciente de tout. Tout ce qu’il se passait. D’ailleurs aujourd’hui encore, je n’oublie pas ces images… J’ai eu peur pour ma vie, pour celle de mon amie, et surtout pour celle de ma soeur qui était dans la voiture. Lorsque les secours sont arrivés, j’étais en état de choc. C’est la que ma phobie a empiré. J’ai maintenant peur en tant que conductrice ET en tant que passagère. Lorsque je pars en soirée, j’ai l’angoisse de savoir comment je vais réussir à rentrer la nuit. Lorsque j’ai envie de partir quelque part qui nécessite la prise de l’autoroute, je ne sais absolument pas comment faire. J’arrive de nouveau à aller au travail sans trop d’angoisses, et pas plus tard qu’hier soir je suis rentrée chez moi toute seule la nuit. (Oui c’est un grand progrès…) J’ai décidé de consulter une spécialiste, qui m’aide à avancer avec des techniques comme l’emdr ou encore la sophrologie. Je me fixe des objectifs petit à petit pour ne pas trop me brusquer. Prochaine étape : réussir à faire une partie de la voie rapide, voire entièrement… Et pour le coup, si ça arrive (enfin plutôt quand ça arrivera, je le crierais sous tout les toits! haha) Je n’ai pas pour habitude de parler de choses autant personnelles sur les réseaux mais parfois en parler avec des gens qui ressentent la même chose, permet de nous sentir moins seule. Et d’avancer.

Si vous avez des astuces, des conseils, des témoignages en lien avec cette phobie ou une autre phobie, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.

Bonne soirée.

& love,

cropped-justeenr6.png

Publicités

17 commentaires sur « Je suis amaxophobe. »

  1. Je comprend ta phobie, j’ai moi-même eu un accident tout seule alors que j’avais le permis depuis 3/4mois, j’ai perdue le contrôle de ma voiture et dieu merci je n’ai rien eu à part des douleurs à la nuque. Je n’ai pas ta phobie, mais j’ai toujours une appréhension quand je repasse à l’endroit où j’ai eu mon accident, en tant que conductrice et encore plus quand je suis passagère. Je ne sais pas si tu as déjà essayé l’hypnose ? J’ai fais quelques séances l’année dernière pour d’autres peurs (du vomit et d’autres angoisses) et je trouve que depuis je me sent mieux, plus « sereine » alors si cela peu t’aider. Je te souhaite pleins de beaux progrès !

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire, heureusement qu’il ne t’ai rien arrivé en tout cas. Ah oui, je n’ai jamais testé l’hypnose mais c’est vrai que ça peut être une bonne idée. Tu as fait beaucoup de séances ? Merci pour tes encouragements, ça me fait chaud au coeur et puis j’espère que ton appréhension disparaitra petit à petit. ❤

      J'aime

  2. Je te trouve très courageuse d’oser parler de ça publiquement. Tu évoques une « peur irrationnelle ». Je ne la trouve pas si irrationnelle… la route est un danger réel, et tu l’as expérimenté donc quoi de plus naturel que d’avoir peur ? Au contraire je te trouve très équilibrée d’avoir osé reprendre le volant, vraiment je ne suis pas certaine que tout le monde en serait capable ! Continue tes efforts mais surtout, ne te culpabilise jamais d’avoir ces craintes… elles sont évidentes ! Le tout est d’essayer de ne pas y penser le moment venu, d’en faire abstraction… 💕 Plus facile à dire qu’à faire mais tu peux y arriver, j’en suis convaincue. Tu es sur la bonne voie, ça se sent !

    J'aime

  3. Coucou !
    Je te souhaite de réussir ton objectif. J’ai beaucoup aime la phrase sur oser se féliciter et je trouve que tu peux être fière de toi, d’être aussi active dans ta recherche de mieux être et de dépasser ce blocage.
    Ça m’a fait penser à la technique TIPI (technique d’intégration des peurs inconscientes) qui se base sur tes ressentis que tu laisses évoluer jusqu’à qu’ils disparaissent. C’est une technique qui apporte des résultats assez vite et qui est assez spectaculaire, éprouvante mais efficace. Je l’ai testée dans un autre cadre et ça m’a beaucoup aidée.
    Plein de bonheur à toi !

    J'aime

    1. Coucou Léa, tout d’abord merci beaucoup pour ton commentaire. Je ne connais pas du tout la technique TIPI mais je vais me renseignée si ça a été efficace pour toi 🙂 Merci pour tes conseils et encouragement, ça me touche vraiment.

      J'aime

  4. Coucou Justine,

    J’ai moi même eu un gros accident plus jeune, ce qui m’a bloquée pour passer mon permis à l’âge « normal », je l’ai eu il y a seulement un an, et j’ai quasi 27 ans ! J’étais la risée de ma famille car ils ne comprenaient pas cette phobie, qu’à mon âge ce n’était pas normal, que je n’étais pas autonome, ce qui n’arrangeait rien à mon mal être !!!!
    J’en faisais des crises d’angoisses, à en vomir durant les leçons de conduite, bref, un enfer…

    J’ai fais de l’hypnose sur Brive, ça a été un réel investissement (financier il faut se le dire et mental), mais ça a été une révélation, qui m’a permis de panser d’autres blessures que j’avais enfoui mais qui avaient leur importance dans ce passage vers la liberté qu’est la conduite… et de ne plus avoir peur !
    Alors évidemment je ne suis pas une pilote de course, mais au moins j’ai ce fichu permis de conduire, et je n’ai plus toute cette anxiété qui me rendait si mal !

    Si jamais tu as besoin de conseils ou de coordonnées, n’hésites pas.

    Plein de courage
    Bisous *
    Caroll C

    J'aime

    1. Coucou Caroll, déjà merci beaucoup pour ton commentaire. Je suis contente que tu ai réussi à vaincre cette phobie, car je vois que toi aussi tu étais bien touchée… Je pense que je vais te contacter oui pour l’hypnose, tu n’es pas la seule à m’en parler et ça me tente de plus en plus. Je t’écris de ce pas et encore merci pour ton témoignage c’est très encourageant. ❤

      J'aime

  5. Bonjour, j’ai la même phobie. J’ai l’impression d’être nulle car j’ai eu mon permis mais d’un coup je suis devenue paralysée et extrêmement stressée en voiture. En tant que passagère ça passe (bien que si il y a un autre moyen de transport je préférerai toujours l’autre). J’ai consulté une fois pour de l hypnose et on m a répondu qu’il fallait connaître la raison de cette peur qui peut en englober beaucoup d’autres. Du coup j’en suis toujours au même point. Ceci dit j ai la chance d habiter près de Lyon donc on se débrouille avec les transports en commun. Bon courage à toi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s